leds-eclairage.com

éclairage

un guide pour tout savoir, mieux comprendre ...

l'éclairage

Politique zéro lumière pendant la nuit : pour ou contre ?

Naguère, l’éclairage nocturne était perçu comme un véritable progrès. Mais nouvellement, de nombreuses communes remettent en cause cette nécessité d’éclairer la nuit certains quartiers, et optent pour une extinction de l’éclairage.

 

Les enjeux de cette politique sont multiples, quoique la motivation des décideurs semble être plutôt économique. Les villes ayant adopté cette mesure sont parvenues à réduire leur consommation d'électricité de plusieurs dizaines ou centaines de milliers d’euros.

 

S’ajoute à cela un intérêt écologique. Certaines associations, notamment l’ANPCEN, luttent contre la « pollution lumineuse » que produit l’éclairage nocturne. Pour ces mouvements écologistes, la lumière la nuit aurait des retombées négatives à la fois sur les hommes, certains animaux et végétaux.

 

Ce nouveau débat public est néanmoins loin de faire l’unanimité. Beaucoup de citoyens et d’opposants politiques voient d’un mauvais œil l’extinction de l’éclairage public la nuit, à cause de l'accroissement potentiel de l’insécurité due à cette action politique.

Faut-il être pour ou contre l’éclairage nocturne ? Nous allons tâcher d’éclairer votre lanterne en développant les arguments favorables et défavorables de la lumière la nuit.

 

Une économie substantielle sur la consommation d'énergie

 

L’endettement accru des villes françaises est devenu un problème inquiétant ces dernières années. Celles-ci doivent trouver des moyens de réduire ses dépenses.

C’est ainsi que la suppression de la lumière dans certains de leur quartier a « vu le jour ». En effet, de nombreuses rues, calmes et quasiment désertes la nuit, n’ont pas besoin d’être parfaitement éclairées la nuit ; l'éclairage des rues alentour peut suffire. En coupant la lumière dans ces zones, les décideurs politiques ont pu réduire la consommation d’énergie et réaliser des économies importantes. Une bataille de gagnée contre le gaspillage d’énergie.

Bienfaits écologiques

 

Cette politique est énergiquement soutenue par les associations écologiques, car celle-ci a de nombreux bienfaits écologiques.

D’après l'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturne (ANPCEN), la « pollution lumineuse » empêcherait la sécrétion naturelle de mélatonine, une hormone qui agit notamment sur le sommeil, la libido et le vieillissement, inhibée par la lumière.

De plus, cette forme de pollution aurait également des conséquences chez certains animaux et insectes nocturnes, qui se servent de la lune ou des étoiles pour s’orienter, ainsi que pour les végétaux ; ces derniers qui, se basant sur le cycle saisonnier du jour et de la nuit, se dérèglent à cause de l’allongement artificiel des journées.

En clair, le noir la nuit signifierait un retour au naturel qui profiterait à maints organismes vivants – dont l’homme.

 

Accroissement de l’insécurité ?

 

La politique zéro lumière a donc de multiples bénéfices. Cependant, beaucoup s’interrogent sur les répercussions en matière d’insécurité. Si les ruelles sombres sont propices aux délits, doit-on mettre les résidents en danger pour une économie sur la consommation d’énergie ?

Beaucoup d’habitants sont perplexes quant à cette nouvelle politique et disent ressentir un sentiment d’insécurité plus grand, ce qui peut se comprendre.

Cela dit, il faut faire remarquer que les villes ayant déjà adopté cette politique n’ont établi aucune corrélation entre celle-ci et la délinquance. Les premiers résultats portent à croire que l’extinction de l’éclairage la nuit ne favoriserait aucunement la délinquance.

 

 

 

La politique zéro lumière dans

ma ville la nuit : pour ou

contre ?

Lire

Pourquoi les magasins laissent leurs vitrines allumées la nuit ?

Lire

Les ampoules basse consommation : utilisées dans les lampadaires ?

Lire

Quels sont les horaires des éclairages publics ?

Lire

Comment signaler un éclairage défaillant ou intempestif ?

Lire

leds-eclairage.com © 2017

Nous contacter